Bienvenue, Welcome!

Choisissez votre langue, select your language.

Notre histoire

Une histoire en partage

Par une froide nuit de février 1968, une petite Haïtienne découvre la neige pour la première fois. Avec sa famille elle a réussi à échapper au régime dictatorial et extrêmement brutal de François Duvalier, la voici arrivée au Canada avec le statut de réfugiée. Elle n’a que 10 ans, et déjà commence pour cette enfant un véritable combat, elle doit se reconstruire en cette terre de glace et de neige qui lui est totalement étrangère, mais où elle est appelée à plonger ses racines. Cette petite fille se nomme Michaëlle Jean et elle sera, des années plus tard, nommée à l’une des plus hautes fonctions politiques du pays, Gouverneure générale du Canada.


Michaëlle Jean a appris dès l’enfance par l’éducation qu’elle a reçue que l’indifférence ne pouvait d’aucune façon être une option dans la vie, que l’on est responsable et capable de changer pour le mieux le cours des choses. Elle s’engagera tout au long de son parcours sur ce principe. Que ce soit pour contribuer à la création d’un vaste réseau de refuges d’urgence pour les femmes victimes de violence à travers le Québec puis le reste du Canada, ou pour briser un plafond de verre en devenant la première femme noire journaliste à l’information télévisuelle au Québec, ou encore la Gouverneure générale qui fera entendre les voix des jeunes marginalisés, son legs sera toujours d’avoir porté la cause des exclus et des plus démunis.

Jean-Daniel Lafond est né en 1944 durant la libération de Paris de l’occupation nazie. Son père a été fait prisonnier par les Allemands, et ses parent ne seront réunis qu’en 1946. Toute son enfance a été marquée par l’urgence de reconstruire et surtout par la quête du sens. Au lieu de laisser les circonstances le définir, il transcendera ces épreuves en s’adonnant à l’une de ses grandes passions, le théâtre, et en s’engageant socialement sur des enjeux planétaires. Les arts lui ont sauvé la vie. À l’âge de 23 ans, il enseigne déjà la philosophie, mais dans son cœur il fera toujours une très grande place au théâtre.


En 1979, Jean-Daniel Lafond décide de quitter la France pour s’installer définitivement au Canada. Écrivain et philosophe, il devient cinéaste documentariste, et cet art lui permet de raconter des histoires comme on ne les entend pas et de livrer un plaidoyer en faveur des libertés dans le monde. Les arts, encore et toujours, lui ont sauvé la vie. Et il s’engage à faire en sorte que de jeunes Canadiennes et Canadiens aient aussi la vie sauve par l’art.

Nos fondateurs se reconnaissent dans l’expérience d’extrême fragilité et d’exclusion des jeunes que notre fondation accompagne. Ils ont eu à traverser des situations et des circonstances très semblables à celles que ces jeunes affrontent. Ils consacrent leur vie à aider toute une jeunesse à surmonter des épreuves et à renaître à eux-mêmes à travers les arts et l’action citoyenne. La Fondation Michaëlle Jean Foundation s’inscrit tout simplement dans la continuité des causes que Michaëlle Jean et Jean-Daniel Lafond ont su défendre tout au long de leur vie.

Aidez-nous à inciter les jeunes artistes
à créer un changement durable